Publié le

Sons du temps

L’ introduction des machines industrielles et des objets mécaniques comme les instruments dans la pratique musicale est l’une des principales contributions des bruitistes à l’histoire de la musique contemporaine car ils ouvrent une nouvelle voie dans le champ de production de son.

A partir de ce moment- là, ces sons froids, étranges de l’industriel ne sont plus juste les bruits insensés mais une partie essentielle de la musique pour exprimer l’émotion et renforcer le style.

Tant de styles de musique contemporaines peuvent trouver leurs origines chez cet esprit du bruitisme et comme John Cage le disait, « everything we do is music ».
Du space rock dans les années 60, aux shoegazing du début de 90s jusqu’à la musique électronique à la mode, dans cette évolution d’instruments, la simple composition d’objets est transformée en équipement très complexe comme la pédale d’effet, le midi controler qui permettent une très riche variété de son.

Une table de mixage de DJ avec laquelle on peut produire facilement des effets.

John Cage, prépare un piano pour avoir un son particulier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s