Publié le

Les années 70

On peut attribuer l’essor et l’insertion définitive de la philosophie bruitiste dans le monde de la musique tel qu’on le connait à deux mouvement musicaux importants:

La musique industrielle qui naît au courant des années 70 s’inspire énormément de L’Art des Bruits de Luigi Russolo ;  ce mouvement reprend l’utilisation d’une musique non-instrumentale, dans le sens ou l’on ira à la recherche de sons en dehors des instruments « conventionnels » : des bruits de machine, des bruits d’usine, etc.

Le groupe Throbbing Gristle a lancé ce mouvement. Selon leurs propre dires, ils voulaient faire une musique agressive qui retranscrivait bien l’univers de l’industriel ou « de la musique industrielle pour des gens industriels. »

Le rock , avec l’avènement du mouvement punk, a tiré des notions du Bruitisme italien. Le rocker Lou Reed du groupe Velvet Underground sorti en 1975 un album nomme Metal Music Machine. L’album surprit tout le monde ;  la musicalité dans l’album semble absente. On ne sait pas si Lou Reed a fait cela à l’époque pour s’éloigner volontairement de son label ou dans l’optique d’une réelle expérimentation musicale. Toujours est-il que l’album annonce un esprit musical qui influera sur la musique rock à venir, et que l’on retrouvera dans le mouvement Punk et le Noise Rock.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s